chaussons-escalade-93
La friction est l’ingrédient majeur de l’escalade. C’est ce qui vous permet de rester sur la voie, d’effectuer de subtils changements de poids et de réussir de délicats jeux de jambes sans tomber. Essayez de comprendre le comment et le pourquoi et vous comprendrez comment réussir cette satanée voie.

En termes simples, le frottement est la résistance que l’on rencontre lors du déplacement d’une surface sur une autre.

En escalade, la friction est proportionnelle à la surface de contact (plus la surface de contact est grande, plus la friction est importante).

Nous allons maintenant examiner les trois matériaux suivant :

  • la gomme,
  • la peau,
  • la pierre

et voir comment tout cela marche ensemble.

 

La gomme

La gomme des chaussons d’escalade est conçue pour être suffisamment souple pour prendre la forme de la roche ; sa souplesse augmente les frottements parce qu’il prend la forme des irrégularités de la roche, augmentant la surface de contact entre les deux surfaces. À noter que cette souplesse et le résultat attendu varient en fonction de la température.

Cela signifie que certains jours, vous pouvez tenir sur un graton et d’autres… mieux vaut abandonner.

 

La température

Les fabricants de chaussons d’escalade conçoivent leur gomme pour être optimale à une température comprise entre 0° et 5° C. (bien sûr, chaque gomme est différente, mais c’est ce que l’on retrouve de manière générale chez tous les fabricants de chaussures.) En dessous de cette fourchette, la gomme est trop dure et ne prendra pas parfaitement la forme des irrégularités de la roche. Au-dessus de cette fourchette, la gomme sera trop molle et se déformera trop facilement : le pied aura de grandes chances de glisser.

Si les chaussons d’escalade fonctionnent mieux dans le froid, c’est parce qu’ils sont conçus pour. Mais pourquoi une si basse température? Au-delà de cette fourchette de températures, les mains de la plupart des gens commenceront à transpirer (même très légèrement), ce qui réduit les capacités de préhension. Donc la gomme de vos chaussures est conçue pour mieux fonctionner lorsque vos mains s’agripperont de manière optimale. La plage 0°-5°C est trop froide pour que les mains suent, mais c’est juste assez pour facilement les réchauffer par vous même!

Lorsque les voitures de Formule 1 dévalent une piste à prêt de 300km/h, les pneus chauffent, donc des pneus de F1 utilisent une gomme qui fonctionne mieux à ces températures élevées. C’est la raison pour laquelle les équipes de ravitaillement pré- chauffent leurs pneus avant une course – de sorte qu’ils fonctionnent de façon optimale dès le début. Les grimpeurs peuvent faire la même chose avec quelques tactiques très simples. Pendant l’hiver, lorsque vos chaussons sont froids, essayez de les réchauffer en les mettant sous votre doudoune, contre votre corps, et durant l’été, laissez-les à l’ombre ou à côté d’une bouteille d’eau glacée après les avoir enlevés!

Les gratons

Lorsque l’on veut tenir sur un petit graton, ce ne sont pas les frottements qui prévalent, mais plutôt la dureté de la gomme. Plus elle sera dure, moins elle se déformera et ceci évitera que votre pied ne glisse de la minuscule prise. Au contraire, en adhérence, un chausson plus souple sera beaucoup plus efficace. Les fabricants vont en général choisir une gomme qui sera assez bonne dans ces 2 catégories.

La pierre

En général, les grimpeurs vous diront qu’une pierre plus rugueuse aura plus d’adhérence. Mais cette rugosité est avantageuse jusqu’à un certain point. Sur des pierres vraiment rugueuses, les irrégularités seront tellement grosses que la gomme n’arrivera pas à s’y adapter. (fig. 2). Dans ce cas-là, une gomme plus souple sera bien plus efficace.

En gros, grimpez lorsqu’il fait froid sur une dalle (car vous n’avez pas besoin d’avoir une gomme trop molle), et lorsqu’il fait chaud, grimpez sur une pierre rugueuse!

 

La Peau

La peau de vos doigts sera la première à souffrir de ce phénomène de frottements. L’extrémité de nos doigts ne peut supporter qu’une certaine pression ; au-delà de celle-ci la peau commencera à s’écorcher… Cette pression (rapport entre la surface et la force exercée) consiste soit en une faible force sur une petite surface (sur des petites prises par exemple), soit en une force importante sur une grande surface (genre gros bac), ou n’importe quoi entre ces 2 extrêmes.

En résumé, économisez vos doigts en augmentant la surface de contact de vos mains avec la pierre. Si votre peau est en lambeau, préférez les grosses prises et évitez les petites réglettes à doigts…

Température

Tout comme la gomme, la peau dépend aussi de la température. S’il fait chaud, vous allez transpirer et une fine couche d’humidité se créera entre votre peau et la pierre… ce qui réduira la friction.

Tout comme la gomme, votre peau sera plus efficace à certaines températures… Bien sûr, cela varie en fonction des personnes, mais de manière générale, vos doigts marcheront mieux entre 0 et 5 degrés Celsius. Lorsqu’il fera froid, votre peau sera plus résistante et vous transpirerez moins… mais s’il fait trop froid, vous ne sentirez plus vos doigts. Donc, chauffez vos doigts puis utilisez du papier de verre sur l’extrémité de vos doigts pour durcir votre peau (… si vous voulez grimper bien sûr à ces températures…)

La magnésie

En 2001, des chercheurs de l’Université de Birmingham sont arrivés à la conclusion suivante : la magnésie…. réduit la friction. Alors, pourquoi en mettre sur nos petits doigts? Parce qu’une main pleine de magnésie aura toujours une bien meilleure friction qu’une main pleine de sueur sans magnésie…

Si vous avez des mains qui ne suent pas (veinard!), pas la peine d’en mettre. Si au contraire, vos mains deviennent moites au bout de 5 secondes, utilisez de la magnésie, mais avec parcimonie. Après avoir plongé vos mains dans votre sac à pof, faites-vous plaisir en créant un nuage de fumée blanche en soufflant dessus, ou bien en tapant vos mains contre votre short pour en enlever l’excès.

Sources: http://www.climbing.com/skill/learn-this-friction-science/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *